Le guide pour souscrire à une assurance accident vie courante

Le guide pour souscrire à une assurance accident vie courante

Chaque année, les accidents domestiques font plus de victimes qu'on ne croit en France. Le chiffre publié récemment à ce sujet fait état d'environ 4 millions de personnes ayant subi malencontreusement ce type d'accident. Il s'avère judicieux de faire face à cet imprévu en souscrivant à une assurance accident de la vie courante. Les détails sur cette offre ci-dessous.

Pourquoi parler d'accident de la vie courante ?

Ce genre d'accident renvoie aux accidents qui se produisent au quotidien. Il englobe dans sa totalité plusieurs types d'accidents : accidents domestiques et médicaux, incident technologique/technique, accidents à la suite d'une infraction ou d'un attentat, etc. Pour que l'accident de la vie courante soit considéré comme tel, on doit constater à sa suite une invalidité ou des séquelles graves pour la victime.

Les accidents domestiques figurent au sommet de la liste de cette catégorie. Ils entraînent chaque année la mort de 20 000 personnes, soit 4 fois plus élevé que les accidents de la route. L'intérieur de la maison constitue en général le lieu principal où se déroulent ces accidents. Ils tiennent également compte des incidents autour de la maison : escaliers, jardin, etc.

Souscrire à une assurance dédiée s'avère être la meilleure solution pour se protéger soi-même et sa famille de ces accidents. Elle vient compléter la prise en charge de la sécurité sociale et permet, par la même occasion, de préserver le niveau de vie du ménage.

Les garanties accidents de la vie

L'assurance accident de la vie courante fait partie des offres commercialisées par les compagnies d'assurance sous le nom de GAV. Chaque assureur a sa propre façon d'opérer pour l'activation de ces garanties. Mais généralement, il propose une offre d'indemnisation dans un délai déterminé à compter de la date de consolidation de l'état de la victime.

Le taux d'invalidité du bénéficiaire et son âge font partie des critères qui vont déterminer le montant de l'indemnisation. Certains contrats peuvent prendre en compte les répercussions de l'accident sur sa vie. Les frais d'assistance et d'aménagement peuvent être pris en charge. Il existe 2 formules proposées pour les indemnités qui, à rappeler, ne sont pas imposables : rente ou capital.

Enfin, à savoir que l'assureur fera appel à un médecin expert pour évaluer l'invalidité permanente réelle de l'assuré. Celle-ci est exprimée généralement en pourcentage, sur une échelle allant de 0% à 100%.

Comment choisir son contrat d'assurance ?

Il est important de vérifier les éléments retenus par l'assureur pour déterminer le montant de l'indemnité à verser. Le plafonnement imposé pour la garantie constitue aussi un autre point à voir de près. Certains banques et assureurs fixent en effet un montant pour plafonner l'indemnisation, quel que soit le type de préjudice.

Cette assurance va constituer un rempart financier pour la famille en cas d'accident au quotidien. L'idéal serait ainsi de choisir un contrat avec une portée plus étendue que possible. Chez Filiassur, distributeur de solutions de prévoyance à destination des particuliers, l'assurance accident de la vie courante est ouverte à tout individu âgé de 18 à 74 ans. Ce courtier n'impose ni franchise ni délai de carence pour cette formule. (https://www.filiassur-prevention.fr/)

Filiassur promet un contrat unique pour toute votre famille avec cette offre qui vous fera bénéficier d'une protection optimale pour de nombreux risques. De plus, il propose des indemnités qui sont non imposables et libres d'utilisation.

Autres articles

Quels sont les contrats pour assurer les accidents de la vie ?

Publié le 12/08/2018
Une étude a montré qu'une dizaine de millions d'accidents domestiques sont survenus en France. Des dizaines de milliers de personnes...